Cresam Logo

    Réforme et nouvelle politique

  • Nouvelle politique de santé mentale pour les enfants et adolescents

    4 ans après la mise en route de la réforme des soins de santé mentale pour les adultes, c’est aujourd’hui la nouvelle politique de santé mentale pour les enfants et les adolescents qui est en chantier.
    Elle concerne tous les enfants et adolescents du pays ainsi que leur entourage et les professionnels qui les accompagnent. Elle s’est développée sur les constats que l’offre pour ce public est insuffisante par rapport aux besoins, que les soins ne sont pas intégrés et qu’ils ne tiennent pas suffisamment compte des déterminants de la santé ainsi que du contexte socio-économique.
    Elle s’appuie sur la Déclaration conjointe du 10 décembre 2012 ainsi que sur la Déclaration conjointe complémentaire du 24 février 2014 pour la réalisation de réseaux et de circuits de soins en santé mentale pour enfants et adolescents.

    Le « Guide vers une nouvelle politique de santé mentale pour enfants et adolescents », approuvé par les Ministres de la Santé lors de la Conférence interministérielle de la Santé publique du 30 mars 2015, définit la mission et la vision de la nouvelle politique et précise, entre autres, les 5 fonctions que rempliront les réseaux :
    - Détection précoce, screening et orientation ;
    - Diagnostic ;
    - Traitement ;
    - Inclusion dans tous les domaines de vie ;
    - Échange et valorisation de l’expertise.

    Ces fonctions seront concrétisées par différents programmes d’activités.

    Une première séance d’information organisée par la DGO5 s’est tenue le 21 mai en Wallonie à destination des Plates-formes de concertation en santé mentale, des membres du COSSMEA et des experts de la pédopsychiatrie, membres du groupe d’appui à la réforme des soins en santé mentale pour les enfants et les adolescents. Une séance d’information a ensuite été organisée à Bruxelles par le Fédéral, le 28 mai.

    Les Communautés, Régions et le Gouvernement fédéral, souhaitant avoir une image claire de la création et du développement initial des réseaux provinciaux pour enfants et adolescents ont invité chaque réseau provincial à se décrire à l’aide d’un document modèle, sur base des lignes directrices relatives à la coordination des réseaux enfants et adolescents. Des appels à candidatures pour la fonction de coordination du Réseau ont par ailleurs été lancés par les plates-formes de concertation en santé mentale.

    Les SSM sont invités à s’associer pleinement à cette nouvelle politique de santé mentale pour les enfants et les adolescents. La Direction des Soins Ambulatoires a organisé 2 séances d’information à leur intention au moment où la nouvelle politique a été lancée (mai-juin 2015).
    Le CRéSaM a été invité par l’Autorité régionale à soutenir les SSM dans leurs démarches.
    En 2016, il a réalisé un sondage auprès des Directeurs administratifs afin d’investiguer la manière dont leurs équipes prenaient place dans la construction des réseaux et dont les services se projettent dans les années à venir dans le contexte actuel de changements multiples en matière d’organisation des soins de santé mentale.

    Contacts
    Marie Lambert – 081/25.31.47 - m.lambert@cresam.be, Pascal Minotte – 081/25.31.42 – p.minotte@cresam.be et Alexis Vanderlinden - 081/25.31.41 - A.vanderlinden@cresam.be

    Documents de référence
    - Santé et aide à la personne - Newsletter n° 5 (16/06/15)
    - Séance d’information du 28 mai 2015
    - Séance d’information du 21 mai 2015
    - Modèle pour la description des réseaux
    - Lignes directrices relatives à la coordination des réseaux enfants et adolescents
    - Guide de la nouvelle politique de santé mentale pour les enfants et les adolescents
    - Déclaration conjointe complémentaire du 24 février 2014
    - Déclaration conjointe de décembre 2012
    - www.psy0-18.be

    Réforme des soins en santé mentale pour adultes

    Le guide « Vers de meilleurs soins en santé mentale par la réalisation de circuits et de réseaux de soins1 » a été approuvé en conférence interministérielle le 24 avril 2010 par les Ministres compétents du Fédéral et des entités fédérées. Cette étape marque le lancement de la réforme des soins de santé mentale pour adultes.

    La vision globale et intégrée soutenue par cette réforme se centre sur les besoins de l’usager, en partant de son milieu de vie, avec une visée de rétablissement.

    Les réseaux régionaux issus de la réforme des soins de santé mentale se mettent en place sur le territoire belge. L’ensemble des intervenants d’un même réseau ont à s’organiser pour répondre ensemble à tous les besoins en santé mentale de la population du territoire concerné. Ces acteurs relèvent à la fois du champ de la santé mentale, du social, de la société (par exemple le logement ou l’emploi). Pour répondre aux besoins de la population, chaque réseau doit assurer 5 fonctions définies dans le guide :

    1. Prévention, promotion, détection précoce, dépistage et diagnostic
    2. Equipes ambulatoires de traitement intensif (problèmes psychiques aigus et chroniques)
    3. Réhabilitation psycho-sociale
    4. Unités intensives de traitement résidentiel spécialisées
    5. Formules résidentielles spécifiques.

    Actuellement toute la Wallonie est couverte par un total de 8 réseaux :
    -  Réseau Fusion Liège
    -  Réseau de Santé Mentale de l’Est
    -  Réseau Santé Namur
    -  Réseau Mosaïque de la Région du Centre
    -  Réseau de la Région du Hainaut
    -  Réseau du Hainaut Occidental
    -  Réseau ProxiRéLux
    -  Réseau Brabant Wallon (en constitution, opérationnalisation probable en juillet 2017)

    Les informations détaillées concernant cette réforme peuvent être trouvées sur le site fédéral
    des Services de Santé des Soins Psychosociaux.

    Les Services de santé mentale sont amenés à s’impliquer dans cette réforme. Le CRéSaM suit l’évolution des projets dans le cadre de sa mission d’observatoire. Il a réalisé en 2013 un état des lieux de la participation des SSM aux réseaux qui se sont mis en place dans ce cadre et le sondage réalisé suite à la mise en place de la nouvelle politique enfants/ados fait également référence aux réseaux adultes (voir supra).

    Le CRéSaM a également réalisé en 2016 une enquête sur l’implication des acteurs de terrain wallons dans les réseaux 107 en collaboration avec l’Observatoire Wallon de la Santé (OWS –AViQ). Le rapport met en avant les points importants rapportés les différents acteurs du secteur de même qu’une série de recommandations qui en découlent et qui sont adressées à l’administration et au monde politique.

    Contacts
    Marie Lambert - 081/25.31.47 - m.lambert@cresam.be et Renaud Laguesse - 081/25.31.48 - r.laguesse@cresam.be

    Documents de référence
    - De meilleurs soins en santé mentale 107 : les expériences des intervenants, des aidants proches et des patients
    - Enquête Wallonie 2016
    - Guide de la réforme
    - www.psy107.be

    Voir aussi les rapports et synthèses IWSM